L’informatique est devenue l’affaire de tous

Certaines études montrent que la plupart des employés passent 80% de leur temps à utiliser des outils numériques (ordinateur, téléphone, smartphone…) et qu’ils sont souvent mieux équipés chez eux qu’au travail. De fait les demandes émanent de tous les services et les attentes et les exigences sur le lieu de travail « se démultiplient ». Aussi la DSI ne doit pas être un frein aux initiatives. J’estime que la DSI d’une entreprise doit être un facilitateur de projets. Elle doit offrir une ligne directrice technologique pour assurer une cohérence d’ensemble, un cadre méthodologique à la réalisation des projets, et doit être proactive en anticipant les besoins et en faisant de la veille technologique.

Accélérer la réalisation des projets et de mise en service des investissements

C’est un réel challenge sachant d’une part que la plupart des technologies mise en œuvre n’existaient pas il y a encore dix ans et d’autre part que les utilisateurs sont très sollicités pour s’approprier les nouveaux outils Numériques. La DSI doit non seulement renouveler ses compétences en permanence mais elle doit également jouer un rôle moteur dans le pilotage des projets et dans la gestion des changements. Je crois que les équipes informatiques d’un service public ou privé doivent contribuer à des « forges Open Source » et partager leurs savoirs/solutions avec d’autres. Je suis également convaincu que la maitrise des méthodologies Agiles est une solution pour répondre à cet enjeu.

Assurer la disponibilité et le support de systèmes toujours plus nombreux, plus complexes et plus interdépendants

La DSI doit s’appuyer sur des infrastructures dites de très haute-disponibilités et de procédures d’escalade éprouvées. Mais elle doit aussi permettre un déploiement rapide de nouveaux logiciels et un accès à des solutions du marché disponibles en ligne. Je crois que la DSI doit disposer d’une architecture robuste sur laquelle s’appuyer pour fédérer des applications et plus généralement toutes les solutions dites Numériques. Le « cloud », sous ses multiples formes, devient une solution incontournable pour répondre à cet enjeu à un coût compétitif.

Garantir l’intégrité des données et la sécurité des accès aux systèmes,

tout en offrant des services au plus grand nombre. J’estime que la DSI doit disposer d’un service dédiée à la sécurité des systèmes, avec des moyens adaptés pour pouvoir lutter contre ce nouveau type de criminalité.

La révolution numérique est en marche : systèmes participatifs, big data, systèmes prédictifs, Objets conectés (IoT)…

les « Data » et plus encore les Algorithmes deviennent le nouveau pétrole du XXIe siècle. Ils permettent des découvertes et des innovations spectaculaires, ils permettent de faire la différence : nouveaux usages, nouveaux processus… Les DSI modernes sont les mieux placées pour être aux premières loges de cette révolution et pour être un contributeur significatif à l’innovation dans les organisations.

En quelques années seulement le numérique a pris une place très significative au cœur de la vie quotidienne de tous, créant une réelle rupture en terme d’attente vis-à-vis des services et de l’accès aux informations : réactivité, transparence, efficacité, relations personnalisées…

Dans ce contexte la DSI devient un réel acteur de la stratégie de l’entreprise et se sa transformation numérique.