Travailler dans une start-up

Vous rêvez de travailler et vous investir dans une start-up, super, mais laquelle ? Si l’on se réfère à l’étude de 1001 Startup de 2016 il y en aurait plus de 10 000 rien qu’en France. Même sans cette étude il suffit de suivre l’actualité hebdomadaire du secteur pour voir qu’il y en a pléthore, et le marché n’est pas du tout local. Dans cette même étude on apprend que 25% des startup ont à leur capital des fonds de capital-risque, et que seules 10% survivent.

C’est bien de vouloir travailler dans un environnement jeune, dynamique, qui veut révolutionner le monde, mais à quel prix ? Car c’est bien là le premier écueil. Tous ceux qui ont créés leur boite avec de la love money n’ont pas de quoi payer des salaires pour des personnes expérimentées. Il va donc falloir se tourner vers les entreprises qui ont déjà réalisées une première levée de fonds, ou bien qui ont déjà un produit qui a trouvé son marché (le fameux PMF : Product Market Fit) et qui lui permet de générer du chiffre d’affaires.

Ensuite qui dit startup dit idée et produit innovant. Il y en a donc pour tous les goûts et dans tous les domaines et tous les secteurs : FinTech (finance), FoodTech (agroalimentaire et restauration), Healthcare (Santé), CleanTech (bio, agriculture, energie, smart grid)… Il va donc falloir vous orienter avant tout vers un domaine qui vous inspire ou dans lequel vous vous sentez à l’aise. Enfin il faut que le produit ou le service vous parle, à vous de faire vos enquêtes ou de demander des démos quand c’est possible.

Enfin il faut que le courant passe. Une startup c’est souvent une petite ou une très petite structure, en mutation permanente et où chacun doit trouver sa place dans l’équipe existante. Rencontrer les personnes en place est un passage obligé.

Alors je vous propose trois pistes d’investigation pour dénicher la start-up de vos rêves :

  1. Les sites spécialisés dans la mise en relation des start-up
  2. Les accélérateurs de start-up
  3. Les plateforme de crowdFunding

Mises en relations des start-up

Les start-up ont rapidement deux difficultés à surmonter : trouver du cash et trouver des talents. Aussi quelques structures se sont spécialisées pour la mise en relation des fondateurs de start-up avec les investisseurs, les accélérateurs et toutes personnes qui cherchent un job dans cet univers.

A noter eCap-Partner publie hebdomadairement la liste des levés de fonds de la semaine dans le numérique. Abonnez-vous à leur mailing liste.

En suivant les actualités sur ces sites vous pouvez identifier les start-up qui sont dynamiques et où elles en sont de leurs levés de fonds.

Accélérateurs de start-up

Les accélérateurs ce sont des structures qui offrent un programme court et intensif dédié aux start-up, avec pour objectif d’accélérer leur croissance. Ils offrent par ailleurs de nombreux services utiles au lancement de la jeune pousse : mentorat, services juridiques, services comptables, conseil… en contrepartie d’une prise de participation. Les société sélectionnées sont donc triées sur le volet, c’est donc un très bon vivier pour dénicher une pépite.

Depuis le lancement du concept en 2005 les accélérateurs pullulent ces dernières années. Aussi j’ai fait une sélection drastique. Vous trouverez une liste plus exhaustive dans la catégorie accélérateur sur MaddyNess.

:exclamation: Pour ceux qui sont intéressés pour monter une start-up je recommande vivement la bible des startuper réalisée par ‘Y Combinator’.

Plateformes de crowdFunding

Les plateformes de crowdFunding mettent en relation des porteurs de projets (innovant) avec le grand public pour permettre de financer le lancement de l’entreprise. Les projets et équipes qui arrivent à obtenir des financement important ont de sérieuses chances de réussir et ont pour le coup besoin de monde pour développer leur produit.

Vous avec un très bon article et une liste assez détaillée des différents types de plateformes de crowdfunding sur 1001startups.

Là encore je n’en ai sélectionné que trois, très arbitrairement.

:exclamation: L’initiative TousNosProjets.fr de la BPI qui répertorie 40 plateformes de don, prêt et investissement est une bonne source pour aller plus loin.

A vous de jouer et bonnes recherches.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires ci-dessous les start-up qui ont retenu votre attention.